Votul elveţian al urii

 Textul următor reproduce un articol din LeMonde.fr cu privire la referendumul din Elveţia care interzice construcţia de minarete pe teritoriul suedez:

Le vote suisse, “insulte à l’islam” et “signe de haine”

La principale organisation musulmane d’Indonésie a dénoncé, lundi, le résultat du référendum suisse interdisant désormais la construction de minarets, y voyant un signe de “haine” et d“‘intolérance” vis-à-vis de l’islam. Le chef de la Nahdlatul Ulama (NU), Maskuri Abdillah, a cependant appelé les musulmans d’Indonésie, plus grand pays musulman au monde, à “ne pas réagir avec excès” à la décision des Suisses, qui ont voté dimanche à 57,5 % l’interdiction des minarets à l’appel de la droite populiste. Près de 90 % des 234 millions d’Indonésiens sont musulmans, et la grande majorité d’entre eux pratiquent un islam modéré. La NU, qui représente l’islam traditionnel, compte environ 40 millions de membres. Radiozapping du 30 novembre 2009

La Grande Mosquée de Lyon a déploré, dimanche, le résultat “désolant” du référendum par lequel les Suisses ont décidé d’interdire la construction de nouveaux minarets chez eux, appelant musulmans et démocrates à réagir pour éviter que ce vote ne devienne une loi. “Il s’agit d’un vote d’intolérance, tournant le dos aux bases juridiques les plus constantes qui, à travers le monde, garantissent la liberté de religion”, a fait savoir dans un communiqué Kamel Kebtane, recteur de la Grande Mosquée de Lyon. “J’appelle à une réaction de tous les musulmans, des fidèles de toutes les religions, et de tous les démocrates, au niveau européen, pour s’opposer à ce que ce vote, contraire aux fondements du droit, devienne une loi”, a-t-il encore écrit.

L’intellectuel musulman Tariq Ramadan a jugé “catastrophique” le résultat du référendum. Pour M. Ramadan, qui vit à Genève et enseigne à l’Université britannique d’Oxford, “les Suisses ont exprimé une vraie peur, un questionnement profond sur la question de l’islam en Suisse”.

Le Conseil des droits de l’homme des Nations unies, dont le siège est à Genève, a également fait part de sa préoccupation.

Citeşte şi:

Elveţia, dur criticată pentrul votul de intoleranţă religioasă

Elveţia a votat în favoarea interzicerii minaretelor

 

Lovituri de bici pentru o cupă de bere

whippingCa orice altă religie, islamismul îşi rezervă dreptul de a-şi stabili propriile reguli care trebuiesc respectate de credincioşi. Asumându-şi o credinţă, o persoană trebuie să se supună regurile impuse pentru atingerea scopurilor religioase propuse, pentru încadrarea în comunitatea spirituală respectivă. Nerespectarea normelor unei comunităţi, implică asumarea unor sancţiuni, acestea diferând de la o cultură la alta, de la o religie la alta. Practici barbare pentru unii sunt realităţi cotidiene pentru alţii. Aşa cum fiecare mijloc de coerciţie îşi are rolul său pedagogic, fiecare pedeapsă pentru nerespectarea unei norme urmăreşte nerepetarea abaterii de către persoana în cauză, dar şi de către ceilalţi membri ai comunităţii. Pedeapsă pentru o greşeală săvârşită impunerea respectarea şi altor reguli ignorate până atunci. Aşa cum spune zicala nigeriană: Dacă ai fost muşcat de un şarpe, te sperii şi de o funie veche.